Une véritable libération - Élodie Simon
Élodie Simon

J'aime les voyages. Déjà à l'âge de 16 ans, mon rêve était de faire le tour du monde. Je m'intéresse aux cultures étrangères, à leurs façons de vivre, à la façon qu'ils ont de voir le même monde que celui dans lequel on vit tous. Vous serez surpris de lire tout ce que j'ai découvert tout au long de mes séjours partout dans le monde. Je continuerai à vous raconter toutes mes nouvelles aventures sur une base quasi-quotidienne. J'ai besoin de vous en parler, j'ai besoin de l'écrire. Chaque mot, chaque ligne que j'écris me permet de revivre ces moments qui souvent, se sont envolés trop vite.

Une véritable libération

Une véritable libération - Élodie Simon

Une fois diplômée et ayant réussi à trouver un emploi pas trop encombrant, je pouvais enfin profiter comme il le faut de la vie de jeune adulte. Quand on dit femme, en général, la première idée reçue, c’est le magasinage. Et il faut l’avouer, c’est vrai. Durant les derniers instants de fin d’études, il m’aurait été difficile d’aspirer sortir pour les achats. Même chose pour ce qui fut de trouver un emploi après l’université, car il fallait s’impliquer suffisamment pour paraître motivée. Mes amies étaient dans la même situation, mais tout cela est révolu, car désormais, nous pouvions passer notre temps libre de la fin de semaine, dans les magasins. Les boutiques n’avaient qu’à bien se tenir, vu que pendant tout ce temps, nous avons économisé, au point de pouvoir acheter une garde-robe entière.

C’est reparti !

Le samedi venu, nous nous sommes données rendez-vous dans le stationnement de la Place Rosemère, notre repaire d’antan. Après un petit goûter léger, nous nous sommes mis en route, plus que prête à assiéger l’établissement. Nous avons d’abord fait le tour des boutiques de vêtements. Bien entendu, on se battait entre nous pour avoir les meilleures tenues en solde, et mon Dieu qu’il y en avait. Courant presque d’un magasin à l’autre, nous saisissions frénétiquement ce qui plaisait à nos yeux, de manière spontanée. À peine avions-nous fait la moitié des boutiques du centre d’achats, que nos bras étaient déjà alourdis par de nombreux sacs pleins d’articles. Et cela ne s’est pas arrangé quand nous sommes enfin tombées sur la boutique de parfum où nous avons passées plus d’une heure.

Un samedi magnifique

Vers la fin de la journée, les poches presque vides, nous ne faisions plus qu’errer à travers l’énorme centre commercial. À la dernière minute, juste avant de rentrer, nous avions remarqué un nouveau magasin. Attirées comme des papillons par la lumière, nous nous sommes approchées et avons vu qu’il s’agissait d’un centre d’esthétique. Nous avons aussitôt décidé de nous gâter : manucure, pédicure, et même, un Traitement transpiration pour certaines. Mais quoi de mieux pour se relaxer, après une grosse journée de magasinage, qu’un bon massage ? Ce fut une journée formidable, pleine d’émotion et de factures, mais nous avions déjà prévu de refaire la tournée la semaine prochaine. Nous n’avons pas encore tout vu, ni acheté, c’est vrai, mais nous y comptons bien. Gare à vos articles, nous reviendrons ! Quel bonheur, les achats entre filles.