Une accro des livres - Élodie Simon

Mon blogue

Une accro des livres

Une accro des livres - Élodie Simon

En sortant du magasin de porte et fenetre Boucherville, j'ai passé devant un magasin de livres et de musique.  J'ai décidé de m'y arrêter pour aller voir s'il y avait des ventes.  Comme à mon habitude, je ne peux pas continuer mon chemin quand je vois des livres à vendre ; je dois aller regarder quels titres sont en vente, c'est immanquable !

En passant la porte, j'ai tout de suite vu que c'est un magasin de livres d'occasion.  Super, car je ne veux pas sortir d'ici avec trop de sous en moins dans mon compte de banque.  C'est déjà assez dispendieux de se procurer des livres neufs, que je préfère m'en tenir aux livres usagés.  Sinon, je serais dans la rue depuis longtemps !

En me dirigeant vers ma section favorite, celle des livres portant sur la spiritualité, les sciences humaines, et la philosophie, je m'aperçois que c'est probablement une librairie qui se spécialise en information alternative, comme les rebellions, les critiques sociales et l'activisme.  Parfait, car j'adore ces sujets qui ne sont pas assez souvent abordés (selon moi) !

Une des tablettes regorge de livres écrits par Noam Chomsky.  Voici un auteur qui est vraiment connu dans le monde des extrémistes.  Selon lui, le monde serait mieux s'il n'y avait pas de gouvernement du tout, car en ce moment, la majorité des dirigeants, incluant ceux qui sont élus, sont corrompus, et devraient donc se faire éliminer du système.  Selon moi, il y a une part de vérité dans ses propos, mais je ne sais pas si l'anarchie totale est la solution que nous cherchons au problème.

Le monde était, autrefois, en état complet d'anarchie.  Ce qui était positif dans ce temps, c'est le fait que les gens vivaient plus en harmonie avec la nature qu'aujourd'hui.  Par contre, un jour, les humains se sont rendu compte que plus ils avaient de terres pour vivre, mieux vivaient leur population.  Donc, on s'est mis à se battre entre nous dans le but de se protéger.  C'est à ce moment que je dois dire que le monde a commencé à devenir difficile à maintenir sans avoir une personne pour mener le tout.

De toute manière, nous savons que les autochtones, qui vivaient avec la meilleure relation possible avec la nature qui soit, respectaient (allant jusqu'à vénérer) le chef de la tribu.  Quoiqu'il y ait eu quelques disputes, ce type d'arrangement fonctionnait bien.  Ce serait peut-être la meilleure solution pour diriger les humains de la Terre au complet.