Ma nouvelle maison, tant attendue - Élodie Simon
Élodie Simon

J'aime les voyages. Déjà à l'âge de 16 ans, mon rêve était de faire le tour du monde. Je m'intéresse aux cultures étrangères, à leurs façons de vivre, à la façon qu'ils ont de voir le même monde que celui dans lequel on vit tous. Vous serez surpris de lire tout ce que j'ai découvert tout au long de mes séjours partout dans le monde. Je continuerai à vous raconter toutes mes nouvelles aventures sur une base quasi-quotidienne. J'ai besoin de vous en parler, j'ai besoin de l'écrire. Chaque mot, chaque ligne que j'écris me permet de revivre ces moments qui souvent, se sont envolés trop vite.

Ma nouvelle maison, tant attendue

Ma nouvelle maison, tant attendue - Élodie Simon

J’avais enfin trouvé la maison de mes rêves. Je savais qu’il y avait beaucoup de travail à faire à l’intérieur et à l’extérieur, mais c’était quand même la maison que j’avais toujours voulu posséder. Elle avait la particularité d’avoir plusieurs étages, et un immense sous-sol. J’avais largement de quoi louer une partie de la maison et d’aménager tout le sous-sol en bureau et en salle de loisirs. J’avais regroupé le maximum de mes amis pour espérer de chacun un petit coup de main. Mon père qui s’en était mêlé, m’avait fortement recommandé de ne pas faire de travaux à l’intérieur, avant que la pose d’un système de drainage ne soit fait. Il avait tout de suite, en inspectant le sous-sol flairé qu’il y avait un problème à résoudre au plus vite. Il y avait selon lui des tâches qui indiquaient une humidité stagnante venant des fondations. Il était plus qu’important de faire évacuer l’eau et d’assécher correctement la maison. Selon lui, mes amis et moi, nous pouvions effectuer la plupart des travaux, sauf celui d’installer un drain et le système qui va avec. Il me recommandait de faire appel à un professionnel au plus vite.

Mes amis et moi, avions arrachés tout le papier peint, et vidé presque toute la maison des divers meubles et objets, laissés par les anciens locataires. Je recevais dans l’après-midi, un professionnel qui était venu inspecter le sous-sol pour savoir quelle sorte de système de drainage je devais installer. Deux jours plus tard, il avait fait des trous béants dans le sous-sol en cassant presque tout de sorte à faire installer un drain qui puisse être relié au tout-à-l’égout. Il m’expliquait que ce système possédait un clapet pour éviter les problèmes de reflux et m’assurait que grâce à cela, je pouvais espérer avoir un sous-sol assez sec pendant une grande période de l’année. Je devais simplement vérifier pendant la fonte des neiges et chaque printemps l’humidité du sol pour garder la certitude de l’efficacité du système. Je faisais faire le ragréage une semaine plus tard par mon père. En 10 jours, grâce à mes amis, j’avais effectué la plupart des travaux de rénovation et avait déjà loué une chambre. J’avais la possibilité d’en louer quatre et savais que j’allais rembourser plus vite que prévu tous mes emprunts. Le sous-sol était devenu l’endroit préféré de tout le monde. C’était finalement devenu une immense salle de jeu. Tout le monde prenait plaisir à venir chez moi, et c’était ce qu’il y avait de plus important.